Accueil

                                                 Accueil Logo-définitif-HD-300x151          

 LE RELAIS DE LA SOLIDARITE

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le site de l’Association Solidarité Sainte-Thérèse de Saint-Pierre.

                                               mg8981.jpg

Ce site a été créé et mis en place afin que vous puissiez découvrir nos différentes actions et ainsi mieux nous connaître. Nous avons tenté de les présenter aussi simplement et complètement que possible.

L’Association Solidarité Sainte-Thérèse (A.S.S.T.), implantée à Saint-Pierre de La Réunion, se veut être depuis sa création en 2006 un centre d’aide et d’accompagnement vers l’insertion sociale des personnes en situation de souffrance morale ou de grande difficulté.

L’ASST, relais de la solidarité. Le « relais » signifie l’endroit où l’on peut s’arrêter pour souffler, où trouver une aide, le passage d’un lieu à un autre ou d’une situation à une autre. Le relais, c’est aussi la transition vers autre chose, une autre destination, une source d’espérance et de futur.

La solidarité est une valeur fondamentale qui permet le  vivre-ensemble dans le respect de la dignité de chaque personne, au-delà de ses difficultés, de ses souffrances. Il existe pour chacun des potentialités et des aptitudes à s’élever, à prendre sa vie en main, à être responsable et citoyen dès lors que des réponses à des besoins vitaux sont apportées, tels que la nourriture, le logement, l’hygiène, ou encore la sécurité. Un homme qui a faim et froid doit être secouru et soutenu. La restauration s’entend alors à un triple niveau :

  • Restaurer la personne qui souffre dans son corps
  • Restaurer la personne dans son humanité
  • Restaurer la personne dans ses droits fondamentaux.

L’accueil, l’ouverture et la disponibilité aux personnes rencontrées et accueillies dans les services de l’association implique de la part de ses membres le refus de toute forme de discrimination, de rejet ou de moindre attention. La valeur d’accueil est un ancrage de la politique générale et de la dynamique de l’association Solidarité Sainte-Thérése de Saint-Pierre.

L’Association apporte une aide précieuse aux plus démunis. Installée dans les locaux de l’ancienne chapelle Sainte-Thérèse (près de la caserne des pompiers de la ville), elle assure les aides d’urgence, la distribution de vêtements, de colis alimentaire, de produits de première nécessité et de repas. Depuis 2009 l’association a mis en place un atelier de lutte contre l’illettrisme et un espace consacré à l’initiation aux nouvelles techniques de l’information et de la communication.

Nous accueillons des personnes dans le besoin de Saint-Pierre et ses alentours qui viennent directement vers nous ou qui nous sont adressées par des assistantes sociales et les services sociaux. Mais si nous n’avons souvent que peu d’information sur leur situation, cela n’est pas le plus important. On essaie surtout de les accueillir avec le sourire et de leur apporter un peu de réconfort.  A quelqu’un qui a faim ou soif on lui donne d’abord à manger et à boire, après s’il le désire on constituera un dossier et non pas l’inverse.

Beaucoup de personnes et d’associations font quelque chose pour les pauvres. Et c’est bien. Mais comment passer du stade où l’on fait pour au stade où l’on ferait avec ? C’est tellement différent sur le plan du respect.

L’ASST dans sa mission humanitaire continue à chercher et à trouver les solutions qui pourront ramener le maximum d’exclus sur la voie de la réinsertion. Il ne suffit pas de se contenter de donner la main à ceux qui cherchent à marcher, mais de tout faire pour les aider à apprendre à marcher tout seul.     

Toutes ces actions ne peuvent être menées à bien sans le soutien et la participation des bénévoles, des partenaires, des personnes accueillies et combien importante l’aide de la municipalité de Saint-Pierre

                                                         IMG_3989-300x225

                   « Ne sont isolés que parce qu’ils construisent des murs au lieu de construire des ponts » disait Lao Tseu.                                  
                                              …mais encore faut-il se souvenir comment on construit un pont.

Si vous souhaitez découvrir la réalité de notre travail au quotidien, n’hésitez pas à nous contacter. C’est avec plaisir que nous vous rencontrerons !

A très bientôt sur notre site ou dans nos locaux

Th. Bom. (01/02/2008)

19 Réponses à “Accueil”

1 2
  1. Exavier dit :

    Bonjour
    je souhaiterais faire parti de votre association (L’ASST) afin de répondre au besoin des personnes qui sont dans la détresse et dans le besoin.
    Mes connaissances:
    -Rédiger des courriers.
    -Connaissance en informatique.
    -Connaissance en électronique,électricité, plomberie.

    En vous remerciant par avance.
    Sincères salutations.

  2. Exavier Joseph dit :

    La réussite est fondée sur l’échange. Lorsqu’on donne en abondance, on ouvre la porte à l’abondance dans sa propre vie. Mais lorsqu’on tente de retenir, de tout garder pour soi-même, on créé un environnement stérile dans lequel aucune vie, aucun amour, aucun échange ne peut se manifester. Par contre, lorsqu’on est disposé à donner, on ouvre la porte à toutes les possibilités.

  3. Anonyme dit :

    Mon vieux maître m’a toujours enseigné pour mon bien être d’écouter une chanson, de lire un poème chaque jour de ma vie. Mais il m’a jamais enseigné d’écouter ou de lire la souffrance dans les yeux des plus démunis de notre société. Et pourtant aujourd’hui encore, on ne cesse de prononcer avec respect son nom « Maître »!

  4. Anonyme dit :

    N’hésitez pas à reconnaître le besoin du nécessiteux. Qui bien souvent, les évènements de la vie n’ont pas fait que des heureux. A savoir, qu’une bonne action peut redonner un sourire et apporter un rayon de lumière et d’espoir.

  5. Anonyme dit :

    Il était une fois, un bûcheron qui vivait dans une paisible forêt loin des turbulences des villes. Le soir pour le réchauffer, il avait l’habitude d’allumer une grosse bûche de bois dans la cheminée. Bien loti au coin du feu, il commança à méditer dans le silense de la nuit. Soudain! Une idée lui traversa l’esprit. Le lendemain matin, il jeta un coup d’oeil de l’autre côté de la barrière. Et là! Il vit un monde qui était entrain de se refroidir. Il prit la décision de franchir barrières et montagnes et d’abandonner sa forêt, de prendre dans son sac un peu de chaleur pour réchauffer l’âme de ce monde froid.

  6. Anonyme dit :

    Un pays qui n’a plus de solidarité, c’est un pays qui fonce droit dans le mur. Dans un monde en crise la solidarité envers son semblable est un geste de bon sens.
    Dans le cas contraire; on peut dire que le pays manque d’intelligence et son peuple va vers la dérive et que le navire est entrain de couler.

  7. Anonyme dit :

    Lorsque le plus faible de notre société avance avec des difficultés dans l’obscurité, une bonne énergie fait toujours éclairer une petite lumière dans les ténèbres.Celui qui attache une lampe aux pieds du plus démuni et l’aide à continuer à marcher dans la nuit sans embûche,on peut dire qu’il a agit comme une lampe éclairante.

    -Comment ne pas remercier la sourcE D’une Forte énergie!
    -Comment ne pas remercier une étincelle de lumière!

  8. Anonyme dit :

    Le cri du désespéré est un cri sourd que l’homme d’aujourd’hui ne prête plus l’oreille. Très souvent,le désespéré est touché par un appel intérieur insistant: un sentiment d’injustice et d’abandon.
    Ce cri de douleur intense inaudible peut déchirer les émotions les plus profondes qui sont en nous et fendre un coeur en deux.

  9. Anonyme dit :

    Il y avait dans un petit hameau un lettré qui avait besoin les services d’un grand notable du pays. Alors, il prit sa plume pour lui écrire un mot.

    Cher ami, j’ai besoin dans l’urgence un de tes âne; robuste,fort et en bonne santé. Parce que le travail est très pénible: j’ai une lourde charge à le faire transporter sur son dos. Car ma platation se trouve sur les montagnes escarpées.

    Puis, il appela son serviteur et l’ordonna de porter le message au plus vite. Lorsque le domestique poussa la porte du bureau du grand souverain, il lui tendit la missive.
    En réalité, le grand notable était un analphabète. Pour cacher son ignorance, il fit semblant de lire la lettre à voix basse.
    Après une longue hésitation, il regarda le serviteur droit dans les yeux et dit:
    « C’est bon! Dit à ton maître que j’arrive ».

  10. Anonyme dit :

    Il y avait dans un petit hameau un lettré qui avait besoin les services d’un grand notable du pays. Alors, il prit sa plume pour lui écrire un mot.

    Cher ami, j’ai besoin dans l’urgence un de tes âne; robuste,fort et en bonne santé. Parce que le travail est très pénible: j’ai une lourde charge à le faire transporter sur son dos. Car ma plantation se trouve sur les montagnes escarpées.

    Puis, il appela son serviteur et l’ordonna de porter le message au plus vite. Lorsque le domestique poussa la porte du bureau du grand souverain, il lui tendit la missive.
    En réalité, le grand notable était un analphabète. Pour cacher son ignorance, il fit semblant de lire la lettre à voix basse.
    Après une longue hésitation, il regarda le serviteur droit dans les yeux et dit:
    « C’est bon! Dit à ton maître que j’arrive ».

1 2

Laisser un commentaire

 

Interligne |
Master Management Public Lo... |
Comité de Quartier MARNE EV... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chanter, pour changer !
| Terralliance
| sos alcool "La Source"